Certains acquis d'apprentissage sont-ils, plus que d'autres, essentiels?

9. Certains acquis d'apprentissage sont-ils, plus que d'autres, "essentiels" ?

9.1. Chaque enseignant aimerait sans aucun doute amener tous ses étudiants à atteindre tous les acquis d’apprentissage visés avec la plus grande profondeur et le niveau de performance le plus élevé possible. Sauf pour des acquis d’apprentissage triviaux, cette attente est évidemment illusoire !

9.2. Wiggins et Mc Tighe [Wiggins e.a. 2005] proposent de distinguer 3 catégories d’acquis d’apprentissage afin de permettre une plus grande flexibilité dans la conception des dispositifs de formation comme illustré dans la figure suivante :

9.3. Acquis d’apprentissage essentiels (non négociables), applicables à tous sans exception : le niveau minimum (« Enduring understanding »). Dans cette catégorie, au coeur de l’apprentissage visé par un dispositif de formation, on trouve les acquis incontournables : ceux que chaque apprenant doit avoir atteints pour prétendre à la réussite de la formation impliquée par ce dispositif.

Ne pas avoir atteint un de ces acquis ne peut en aucun cas être compensé par l’atteinte d’un autre acquis dans cette catégorie ou dans une des deux autres catégories.

9.4. Acquis d’apprentissage importants, souhaitables, mais pas indispensables pour tous (« Important to know and do »). Dans cette catégorie-ci, on trouve les acquis d’apprentissage qui, sans être essentiels, mettent en avant un apprentissage plus poussé : il peut s’agir d’acquis entièrement nouveaux par rapport aux acquis centraux, mais aussi d’acquis centraux avec un niveau de performance plus élevé que ce qui est attendu dans la catégorie du coeur de l’apprentissage. On ne s’attend donc pas à ce que tous les apprenants atteignent tous les acquis de cette catégorie. Atteindre un ou plusieurs objectifs de cette catégorie pourrait (c’est une question à trancher lors de la conception de l’évaluation des acquis) être la condition pour une réussite avec mention.

9.5. Acquis d’apprentissage utiles, intéressants, mais non essentiels (« Worth being familiar with »). Dans cette catégorie-ci, on trouve les acquis d’apprentissage que seuls certains apprenants atteindront, sans que l’on puisse l’imposer aux autres.

9.6. Lorsque l’on construit la liste des acquis d’apprentissage visés par un dispositif de formation, il est recommandé de bien faire la distinction entre les trois catégories d’acquis et de se poser la question – souvent douloureuse – de ce qui fait réellement partie du coeur incontournable à propos duquel on ne transigera pas…

Note

Quelques principes simples, mais utiles

  • Il est nécessaire de distinguer les 3 catégories d’acquis d’apprentissage visés par le dispositif de formation et de se focaliser en tout premier lieu sur les objectifs essentiels.
  • Il est utile de se demander qui doit atteindre chaque acquis d’apprentissage visé :tous les étudiants, une majorité, la  moyenne, quelques-uns, ... ?
  • Ces principes sont applicables de l’activité élémentaire au programme de formation tout entier.

Un peu de théorie

Types d’acquis d’apprentissage :
transversaux, généraux et spécifiques

  • Lorsque l’on formule une liste d’acquis d’apprentissage visés par un dispositif de formation, il est parfois utile de faire une distinction entre acquis transversaux, acquis généraux et acquis spécifiques. Bien qu’il nous semble plus important de déterminer correctement les acquis d’apprentissage visés par un dispositif de formation que de déterminer si un acquis d’apprentissage est bien transversal, général ou spécifique, nous pensons utile de donner ici les définitions habituelles de ces termes.
  • Les acquis d’apprentissage transversaux sont ceux qui se rapportent à toutes les formations d’un même niveau (bachelier, licence, maîtrise, doctorat), quelle que soit la spécialisation et qui sont donc indépendants des disciplines. La maîtrise de la communication orale et écrite, l’aptitude au travail en équipe, la capacité à raisonner correctement sont des exemples de domaines pouvant être visés par des acquis d’apprentissage transversaux.
  • Les acquis d’apprentissage généraux sont ceux qui correspondent à l’ensemble des disciplines propres à toutes les variantes de formations similaires : il y aura des acquis d’apprentissage généraux communs à toutes les formations d’ingénieur dans des domaines comme les mathématiques, l’informatique, la gestion de projets, etc.
  • Les acquis d’apprentissage spécifiques sont ceux qui sont directement en relation avec les disciplines impliquées dans le dispositif de formation : ils expriment ce qui est propre à une formation et qui distingue celle-ci de formations similaires dans d’autres domaines. La différence entre une formation d’ingénieur électronicien et une formation d’ingénieur chimiste se situera dans les acquis d’apprentissage spécifiques.
  • Lors de la formulation des acquis d’apprentissage d’un dispositif de formation, chaque spécialiste aura tendance à se focaliser sur des acquis spécifiques. Le travail en équipe d’enseignants est nécessaire pour que les acquis généraux et transversaux soient correctement pris en compte : les acquis généraux et transversaux sont l’affaire de tous : le risque est donc élevé qu’ils ne soient l’affaire de personne !
Dernière modification
13/12/2018